​​​​​Page d'accueilCentreEstNordTorontoOuest
About The Reports

​​​​​​En quoi consistent ces rapports?

Pour s’appuyer sur les forces et s’attaquer aux défis, la Fondation Trillium de l’Ontario (FTO) – un organisme du gouvernement de l'Ontario et l’une des fondations subventionnaires les plus importantes au Canada – a mandaté l’Indice canadien du m​ieux-être (ICMÊ) pour réaliser des rapports détaillés sur le mieux-être des collectivités de cinq régions, telles qu’elles sont délimitées par les ministères du gouvernement de l'Ontario.

Dans cette série de rapports, nous présentons des portraits de chacune des cinq régions de l’Ontario en utilisant les données disponibles les plus récentes relatives à des indicateurs sélectionnés pour chaque domaine du mieux-être. En examinant les indicateurs du mieux-être sélectionnés dans les huit domaines de l’ICMÊ, ces portraits peuvent contribuer à éclairer la planification, l’élaboration et la mise en oeuvre de programmes et services qui ont un plus grand potentiel d’améliorer le mieux-être des Ontariens, particulièrement ceux qui peuvent être les plus marginalisés. La création de portraits fondés sur l’ICMÊ fournit aussi l’occasion d’en apprendre davantage sur la complexité du mieux-être dans la vie des gens, ainsi que de voir dans quelle mesure il varie dans les cinq principales régions de la province.

Pour chaque région, nous offrons un rapport intégral, qui débute par un bref profil démographique de la région, et qui souligne les caractéristiques qui la rendent unique. 
Dans les sections qui suivent, nous présentons les huit domaines de l’ICMÊ avec la description des indicateurs du mieux-être qui reflètent comment les Ontariens se portent dans la région. Enfin, une section Sommaire fait ressortir l’aspect distinct de la région et relève les interrelations possibles entre les domaines. Nous avons inclus trois annexes qui fournissent plus de détails sur les méthodes et les sources de données (Annexe A), les indicateurs particuliers à la région et à l’ensemble de l’Ontario (Annexe B), ainsi qu’un glossaire des termes utilisés dans les rapports (Annexe C).

Nous avons aussi préparé un instantané pour chaque région, qui inclut des points saillants en un coup d’œil. Les instantanés sont publiés ici en ligne dans le Centre des connaissances de la FTO; nous fournissons aussi les liens menant aux versions accessibles téléchargeables du rapport intégral et de l’instantané pour chaque région.

QU’EST-CE QUE LE MIEUX-ÊTRE?

Il existe de nombreuses définitions du mieux-être. L’Indice canadien du mieux-être a adopté la définition pratique suivante :

La présence de la plus haute qualité de vie possible dans toute son ampleur d’expression centrée, mais pas nécessairement exclusivement, sur : de bons niveaux de vie, une santé solide, un environnement durable, des communautés dynamiques, une population scolarisée, un emploi du temps équilibré, de hauts niveaux de participation démocratique, ainsi que l’accès et la participation aux loisirs et à la culture.

L’INDICE CANADIEN DU MIEUXÊTRE (ICMÊ)

L’Indice canadien du mieux-être a été créé grâce aux efforts conjugués de dirigeants et d’organismes nationaux, de groupes communautaires, d’experts en recherche internationaux et d’utilisateurs d’indicateurs, et en particulier, à partir de consultations avec des centaines de Canadiens. Ces efforts et consultations ont mené à la détermination des huit aspects ou domaines qui contribuent au mieux-être des Canadiens et ont continuellement une incidence sur ce dernier :
  • Dynamisme communautaire
  • Participation démocratique
  • Éducation
  • Environnement
  • Populations en santé
  • Loisir et culture
  • Niveaux de vie
  • Aménagement du temps
Nous avons sélectionné des mesures valides, fiables et pertinentes comme indicateurs de divers aspects de la contribution d’un domaine au mieux-être. En intégrant les indicateurs et domaines, ainsi qu’en révélant leurs interrelations complexes, l’ICMÊ fournit un portrait complet de la qualité de vie au Canada et en Ontario.

L’indice composé ICMÊ suit tous les indicateurs et domaines du mieux-être afin de mesurer nos progrès au cours du temps, en mettant en lumière les aspects où nous nous en tirons bien et ceux où nous pouvons faire mieux. En 2014, le PIB avait augmenté de 12,7 %, de son point le plus bas après la récession de 2008, et malgré tout, le mieux être des résidents du Canada accuse toujours du retard, se rétablissant à un rythme beaucoup plus lent. L’appel à l’action de l’ICMÊ est d’encourager tous les secteurs à être guidés par des données solides, ainsi qu’à habiliter les Canadiens à revendiquer des changements qui reflètent leurs besoins et valeurs. En mettant le mieux-être au coeur de l’élaboration des politiques, des décisions de financement, de l’élaboration de programmes et de la prestation de services, nous satisfaisons notre souhait de savoir « Comment pouvons-nous faire mieux? »

COMMENT NOUS PORTONSNOUS VÉRITABLEMENT?

Le PIB de l’Ontario s’est redressé de 11,2 %, de son point le plus bas après la récession de 2008 — un bon indice. Cependant, le rapport de 2014 commandé par la Fondation Trillium de l’Ontario (FTO), intitulé « Comment les Ontariens se portent-ils véritablement?​ » , révélait que le mieux-être global des Ontariens accuse toujours beaucoup de retard par rapport à notre croissance économique.

Alors que la productivité économique de l’Ontario continue de se rétablir, bien que pas aussi rapidement que pour l’ensemble du Canada, le mieux-être des Ontariens n’a pas montré de signes de rétablissement de la récession de la même manière que l’a fait le PIB. Afin d’aider à combler cet écart, ces rapports fournissent des portraits fondés sur les données du mieux-être des Ontariens dans cinq régions. Ils nous aideront ainsi à mieux comprendre les divers défis et les diverses possibilités qui se présentent à chaque région. Nous espérons que toutes les personnes travaillant à l’amélioration du mieux-être dans toute la province pourront utiliser les données fournies par ces rapports afin de prendre des décisions plus éclairées au moment de choisir comment elles concentreront leurs efforts.